Histoire de poivre de Kampot

On vous dit tout sur l’histoire du Poivre de Kampot et de son IGP

Dans cet article nous vous partageons les faits marquants de l'histoire du Poivre de Kampot, à retrouver dans le livre ‘La Renaissance du Poivre de Kampot’, que nous avons eu la chance de co-réaliser avec Luc Mogenet.
On vous dit tout sur l’histoire du Poivre de Kampot et de son IGP

Le Poivre de Kampot pendant la période du protectorat

Le Cambodge se retrouve sous protectorat français en 1863. À cette époque, pour les Français, Kampot au Cambodge était synonyme de poivre.
Mais ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle, et au début du XXe siècle que la région de Kampot a connu une véritable « fièvre du poivre ». La culture intensive du poivre au Cambodge remonte au début de la guerre d’Aceh, (1873-1908), alors que le sultan d’Aceh, Mansur Shah, fit brûler ses poivrières en 1873-1874 pour ne pas laisser tomber cette richesse aux mains de ses ennemis hollandais (une partie de la production s’était délocalisée au Cambodge, dans la région de Kampot).

En 1874 Thomas Caraman, évoque le Poivre de Kampot : “Les provinces de Kampot sont spécialement propres à la culture de cette pipéracée, qui demande des soins très-sérieux. Aussi sont-ce les Chinois qui s’en occupent entièrement ou à peu près dans la riche vallée de la rivière de Kampot.”

Soldats dans une plantation

Les Chinois d’Hainan, cultivateurs de poivre

Cette fièvre du poivre dans la région de Kampot, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, fut principalement le fait d’émigrants chinois venus d’Hainan, ile du Sud de la Chine. Le poivre a façonné l’aspect des villes de la province comme Kampot, et certains villages, comme celui de Damnak Changaeu, présentent l’aspect d’un village chinois, avec leurs maisons en brique à même le sol et leur temple taoïste, le tout orné d’inscriptions en langue chinoise.
Les Hainanais établissent des plantations de Poivre dans la province, avec un terroir propice à cette culture. Pendant l’ère coloniale, cette communauté se développe rapidement, au rythme des plantations et du développement du marché du Poivre de Kampot.

En France, l’ensemble du Poivre importé provenait de la région, car il était déjà réputé pour ses qualités exceptionnelles. Il était alors alors connu sous le nom de Poivre d’Indochine.
Dès la fin du XIXe siècle, le Poivre de Kampot, est protégé par le “pacte colonial” avec des taxes réduites, dans un premier temps, puis exemptées à leur arrivée en métropole.
Ainsi, de 1899 à 1902 la production passe de 1.350 à 3.500 tonnes, puis se stabilise à une production moyenne annuelle de 2.000 tonnes jusqu’à la fin du protectorat.

Aujourd’hui encore, les familles de planteurs de Poivre de Kampot sont en majorité d’origine chinoise, avec des ancêtres en provenance de Hainan.

Fermier dans une plantation de Poivre

Le Poivre de Kampot, en déclin jusqu’à 2005

Avec la fin du pacte colonial et l’indépendance en 1953, et l’ouverture à la concurrence internationale, la culture poivrière entame son déclin.
Durant la fin du XXe siècle, la guerre civile de 1970 à 1975, la tragédie Khmer Rouge et la répression contre les Chinois de 1975 à 1979 ainsi que l’isolement du Cambodge ont entraîné l’abandon de la plupart des poivrières et des équipements associés.

Les plantations de Poivre à Kampot ont pratiquement toutes été abandonnées, mais il restait heureusement une bonne connaissance du mode de culture traditionnelle dans les familles, qui cultivaient le poivre depuis de nombreuses générations. Les petites productions qui avaient résisté dans la province ont permis de remettre en route une production, par le processus de bouturage.

placeholder image

La Renaissance du Poivre de Kampot, et l’IGP

Petit à petit, les producteurs familiaux se sont regroupés en association pour trouver des marchés à l’international. À la demande des autorités cambodgiennes, l’AFD (Agence Française de Développement), a étudié la possibilité de faire bénéficier des produits cambodgiens d’une Indication Géographique Protégée (IGP).
En avril 2010, le Poivre de Kampot obtient officiellement le statut d’IGP par le Ministère cambodgien du Commerce, puis reconnue au niveau européen en 2016.

L’IGP Poivre de Kampot est une reconnaissance internationale pour un poivre qui se démarque par un terroir exceptionnel, un climat de moussons propice à sa culture et un mode de culture, de récolte et de traitement séculaire. Les archives retrouvées pour l’écriture de notre livre, nous ont permis de constater que les procédés actuels utilisés pour la culture de ce poivre sont très similaire à ceux utilisés aujourd’hui. Une culture traditionnelle ou la main de l’homme et de la femme sont les garants de cette exceptionnelle qualité.

L’IGP Poivre de Kampot est contrôlée par une association, KPPA (Kampot Pepper Promotion Association) qui est le garant du respect du cahier des charges et du contrôle qualité de l’appellation Poivre de Kampot. Celui-ci régit les règles de mise en place d’une plantation, de son mode de culture naturel, sans ajout d’engrais ou de pesticides non-naturels. Les processus de récolte, de séchage et de tri manuel grain par grain, sont également listés dans ces spécifications, qui font du Poivre de Kampot un produit exceptionnel aux arômes caractéristiques, reconnu par les chefs et les gourmets comme le meilleur poivre du monde.

placeholder image

Comment reconnaître un vrai Poivre de Kampot ?

La lutte contre la fraude est également un volet important de l’association KPPA, et l’ensemble des producteurs se doivent de défendre la qualité unique du Poivre de Kampot.
À La Plantation, chaque grain de Poivre de Kampot IGP a été trié à la main, enlevant les grains cassés, de mauvaise couleur, supprimant la partie de queue encore accrochée à la grappe. C‘est une étape essentielle pour vous proposer un Poivre de Kampot exceptionnel avec de gros grains noirs parfaits.
Cette qualité est approuvée par l’association KPPA qui nous délivre à chaque exportation un certificat de conformité, garantissant la qualité et la traçabilité de chaque paquet de poivre.

Il est donc important que vous sachiez reconnaître un vrai Poivre de Kampot, en achetant de préférence des sachets conditionnés avec les mentions Poivre de Kampot, le logo de l’IGP et le numéro d’identifiant du fermier ou de l’exportateur. Chez nous, pas de doute, tous nos paquets sont conditionnés directement à notre Ferme de Kampot !

Nos produits
liés

tous nos produits

Poivre de Kampot Noir IGP

ម្រេចកំពតខ្មៅ

À partir de 7,95 

Poivre de Kampot Blanc IGP

ម្រេចកំពតស

À partir de 10,07 

Privé : Poivre de Kampot millésime 2021 IGP

ម្រេចកំពតខ្មៅ (មីលេស៊ីម ២០២១)

À partir de 7,63 

Articles
similaires

tous nos articles
Pagode à la plantation

La Plantation : 10 ans déjà !

Nouveauté - 24.02.23

On vous dit tout sur notre légère hausse tarifaire

Nouveauté - 16.06.23

We tell you all about our slight price increase

Nos Engagements - 16.06.23

Livraison en France (48h) et en Europe (3/5 jours)

Livraison gratuite à partir de 80€ d'achats

Paiement sécurisé visa - Paypal -Mastercard

Direct producteur

Nous sommes certifié Fair trade

Nous contacter

Suivez-nous

Plantation - Vue aérienne
Nous contacter

Suivez-nous

Soyez informés des dernières nouveautés et actualités

En laissant votre e-mail, vous obtenez l’accès à nos newsletters riches en conseils, inspirations et informations sur nos dernières nouveautés. Bien sûr, se désinscrire est possible à tout moment.

Votre panier

Votre panier est vide.

Donation